Cet article date de plus de cinq ans.

L’AFP ouvre un bureau en Corée du nord

L’Agence France Presse arrive en Corée du nord. Elle a signé mardi un accord avec Pyongyang et devrait ouvrir son bureau dès l'été prochain.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Vue de Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord  © MaxPPP)

L'Agence France Presse (AFP) en Corée du nord. L'agence a annoncé mardi qu'elle allait ouvrir un bureau dans ce pays jusqu'à présent très fermé aux médias. Les discussions ont duré trois ans. Le bureau devrait ouvrir avant l'été. "Le bureau sera composé de deux journalistes de KCNA, l’agence de presse gouvernementale nord-coréenne. Il s’agira d’un vidéaste et un photographe ", explique Philippe Massonnet, directeur du bureau Asie de l'AFP.

 

Le plus de cet accord, c’est qu’il autorise l’AFP à se rendre tous les mois pendant 10 jours en Corée du nord, ce qui est inédit. "Grâce à des facilités de visa, nous pourrons envoyer une équipe multimédia (texte, photo, vidéo) de l’AFP sur place pour travailler ", dit Philippe Massonnet. "Quand nos reporters iront sur place, ils prendront les photos et les vidéos là où ils pourront les prendre et tous sera envoyé et monté au bureau de l’AFP à Hong Kong ". Philippe Massonnet explique que la Corée du nord n’a pas imposé de "limite " ou de contrôles des images enregistrées. L'AFP est la deuxième agence de presse à s'installer en Corée du nord après l'américaine Associated Press.

"Il n'y aura pas de contrôle des images tournées en Corée du nord" (Philippe Massonnet, directeur du bureau Asie de l'AFP)
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.