La chaîne de télévision RT France mise en demeure par le CSA pour un sujet sur la Syrie

Cette décision est un préalable à une éventuelle sanction.

Le logo Russia Today sur un téléphone, le 1er décembre 2017.
Le logo Russia Today sur un téléphone, le 1er décembre 2017. (JAAP ARRIENS / NURPHOTO / AFP)

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel sort son carton jaune. La branche française de la chaîne russe RT, lancée fin 2017, a été mise en demeure, jeudi 28 juin par  le CSA pour des "manquements à l'honnêteté, à la rigueur de l'information et à la diversité des points de vue" dans un sujet sur la Syrie. Cette décision est un préalable à une éventuelle sanction.

Dans un sujet diffusé le 13 avril, "contestant la réalité des attaques à l'arme chimique dans la région syrienne de la Ghouta orientale", le CSA a notamment observé "que la traduction orale des propos tenus par un témoin syrien ne correspondait en rien à ce qu'il exprimait à l'antenne", a indiqué l'instance pour justifier la cette mise en demeure.

"Un déséquilibre marquée"

Le CSA a également relevé, s'agissant d'un autre témoignage, que "la traduction orale attribuait l'ordre donné à la population locale de simuler les effets d'une attaque à l'arme chimique au groupe Jaysh Al Islam, alors que le témoignage ne désignait aucune organisation en particulier".

Le CSA a noté que l'ensemble des éléments diffusés dans ce journal traitant de la situation en Syrie "faisait apparaître un déséquilibre marqué dans l'analyse, sans que, sur un sujet aussi sensible, les différents points de vue aient été exposés".