Cet article date de plus de six ans.

Il y a cinquante ans, les Shadoks chamboulaient l’ORTF

La sérié d'animation créée par Jacques Rouxel avec l'aide de René Borg aurait fêté dimanche son cinquantième anniversaire. Dès ses premiers épisodes en 1968, la série d’animation devenait un phénomène cathodique.

Article rédigé par Benjamin Illy
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des visiteurs à l'exposition Les Shadoks, au musée des Arts modestes de Sètes, en 2017. (PASCAL GUYOT / AFP)

Le 29 avril 1968, il y a cinquante ans, l'ORTF était chamboulée par l'arrivée des Shadoks, de drôles d'oiseaux pratiquant l'art de l'absurde avec un talent rarement égalé depuis. La série d'animation créée par Jacques Rouxel avec l'aide de René Borg allait devenir un phénomène cathodique. Dès le 1er épisode, dès le générique, les Shadocks ont prouvé qu'ils n'avaient pas peur des fausses notes : 208 épisodes, diffusée entre 1968 et 1975 pour les trois premières saisons et en 2000 pour la quatrième saison sur Canal +.

Loufoques, bêtes et méchants

Les dessins de Jacque Rouxel et René Borg sont minimalistes, la musique et les bruitages de Robert Cohen-Solal sont efficaces.

La série raconte les mésaventures des Shadoks, profondément loufoques, du genre bête et méchant, leur vocabulaire est limité, ils veulent de quitter leur planète pour rejoindre la Terre et construisent pour cela des machines improbables, qui ne fonctionnent jamais.

Le public est divisé

Les Shadoks susciteront l'une des premières polémiques de la télévision française, divisant profondément le public. Lequel inonde l'ORTF de courriers incendiaires ou admiratifs. Pourtant, cet OVNI télévisuel devient culte. A un point tel que Claude Piéplu, la voix des Shadoks, est interpellé dans la rue… L'esprit des Shadoks perdurent depuis 50 ans : une exposition leur est même consacrée jusqu'au 18 juillet au musée Tomi Ungerer de Strasbourg.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.