France Télévisions : la nouvelle présidente inquiète les syndicats

La nomination jeudi soir de Delphine Ernotte Cunci à la tête de France Télévisions étonne les syndicats. Et notamment parce que la directrice exécutive d'Orange France n'a aucune expérience des médias.

(Delphine Ernotte Cunci a été nommée présidente de France Télévisions par le CSA jeudi. © MaxPPP)

Nommée jeudi soir, la future patronne de France Télévisions arrive avec un déficit de notoriété. Pur produit du groupe Orange où elle a passé 26 ans, Delphine Ernotte Cunci n'a aucune expérience des médias. Le choix du CSA étonne donc  Antoine Chuzeville, délégué SNJ-France Télévisions : "Honnêtement, on ne connait rien de cette nouvelle dirigeante. On doit savoir très rapidement pourquoi elle a été choisie, pourquoi elle veut diriger France Télévisions et quels sont ses grands projets".

Antoine Chuzeville, délégué SNJ-France Télévisions : "C’est quelqu’un que nous ne connaissons pas, qui n’a jamais travaillé à France télévisions, c’est ça le plus inquiétant."
--'--
--'--
Le syndicat a demandé à rencontrer la future présidente "dans les prochains jours ".

Réputation de "cost-killeuse"

Delphine Ernotte Cunci avait aussi été très critiquée lors de la vague de suicide chez France Télécom, qui avait suivi l'annonce de 22.000 licenciements. Sa réputation de "cost-killeuse " à Orange la précède. Pour autant, Eric Vial, délégué FO, ne veut pas préjuger de ses intentions et des méthodes qu’elle décidera d’adopter à France Télévisions.

Eric Vial, délégué FO France télévisions : "Je pourrais dire que c'est la pire décision du CSA, mais si je pars de ce postulat, on ne pourrait jamais travailler avec Delphine Ernotte Cunci, ce ne sera pas possible."
--'--
--'--

Delphine Ernotte prendra la suite de Rémy Pflimlin le 22 août prochain, pour un mandat de cinq ans à la tête de France Télévisions.

A LIRE AUSSI ►►► Le CSA nomme Delphine Ernotte Cunci à la présidence de France Télévisions