Cet article date de plus d'onze ans.

Des manifestations ont marqué, dimanche 5 septembre, les 250 jours de détention, des journalistes de France 3

Hervé Ghesquière, Stéphane Taponier et leurs trois accompagnateurs, sont otages, depuis le 29 décembre 2009 en Afghanistan.Un rassemblement a eu lieu jeudi 2 septembre place de la Bourse à Paris, réunissant plusieurs centaines de personnes - journalistes, personnalités du monde de la presse ou de la politique.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Manifestation en faveur des otages français en Afghanistan, place de la Bourse à Paris, le 02 septembre 2010 (AFP - Thomas Coex)

Hervé Ghesquière, Stéphane Taponier et leurs trois accompagnateurs, sont otages, depuis le 29 décembre 2009 en Afghanistan.

Un rassemblement a eu lieu jeudi 2 septembre place de la Bourse à Paris, réunissant plusieurs centaines de personnes - journalistes, personnalités du monde de la presse ou de la politique.

Le lieu de rassemblement n'était pas tant la Bourse, mais l'immeuble de l'Agence France Presse, sur la même place. Les portraits des deux otages recouvrent les façades des immeuble de l''AFP et des locaux du Nouvel Observateur tout proche.

Jean Réveillon, conseiller spécial du président de France Télévisions Remy Pflimlin, a évoqué "la confiance" de la direction du groupe dans une libération prochaine.

C'est surtout Elise Lucet, productrice de l'émission Pièces à Conviction pour laquelle travaillent les deux journalistes otages, qui a donné les indications les plus encourageantes, évoquant des "avancées réelles". "Ce qu'on nous dit en ce moment, on ne nous l'avait jamais dit", a-t-elle déclaré, sans autres précisions.

Le président de Reporters sans Frontières (RSF), Dominique Gerbaud, a souligné de son côté que l'on disposait de "preuves de vie réelles", parvenues depuis moins de deux semaines.

L'état-major de France Télévisions, contrairement aux rassemblements précédents, était largement représenté. Thierry Thuillier, directeur de l'information était notamment accompagné de Patrice Papet, directeur des ressources humaines du groupe.

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts et Jean-Marie Cavada, ancien journaliste, député européen et vice-président du Nouveau Centre, étaient également sur place. D'anciens journalistes otages comme Philippe Rochot ou Florence Aubenas étaient également là, comme des figures de la télévision telles que Harry Roselmack et Emmanuel Chain (TF1).

Les prochaines initiatives
A Lille, à l'occasion de la grande braderie - le plus grand marché aux puces d"Europe - des opérations de communication à destination du public sont organisées. Une banderole sera disposée sur la façade du site de l"antenne de proximité le 4 septembre. Un stand de rencontre et de pétitions sera également dressé devant les grilles de la station par le comité de soutien.

Le même jour, au départ du semi-marathon, le comité distribuera des t-shirts afin de réaliser une ligne de départ de 249 coureurs revêtus d'un t-shirt à l'effigie de Hervé et Stéphane (249 comme le nombre de jours de détention le 4 septembre).

Par ailleurs, dans le cadre du 60e anniversaire de la télévision régionale, un affichage spécifique sera également posé le 18 septembre sur les installations de France 3 Nord Pas-de-Calais au pied du Beffroi de l'Hôtel de ville.

Le 12 septembre se déroulera la 14e édition de la Parisienne dans les rues de la capitale. Dans le cadre de cette course à pied ouverte exclusivement aux femmes pour soutenir la recherche sur le cancer du sein, les concurrentes de France Télévisions prendront le départ en portant un tee-shirt à l"effigie de Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier.

Le 18 septembre, des photos de Hervé et Stéphane seront diffusées sur des écrans géants lors du coup d"envoi du match PSG-Rennes tandis qu"un message sera lu par le speaker du stade. Les joueurs porteront le bracelet bleu.

Le 19 septembre, le même dispositif sera mis en place lors du coup d"envoi du match opposant les Girondins à l"Olympique lyonnais.

Enfin, toujours à Bordeaux, la librairie Mollat, l"une de plus grandes librairies indépendantes d'Europe, consacrera une de ses vitrines aux deux otages.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.