"Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" : les réponses de nos lecteurs

Plus d'une centaine de milliers de personnes ont répondu à une consultation sur l'information et les médias. Lenteur, approfondissement, fact-checking, investigation, apport de solution, voici ce qu'ils attendent des médias.

Franceinfo, Make.org et Reporters d\'Espoirs sont partenaires
Franceinfo, Make.org et Reporters d'Espoirs sont partenaires (DR)

Vous avez été quelque 104 000 à participer à la grande consultation sur les médias lancée par Make.org et Reporters d'espoir et menée entre le 8 juillet et le 20 septembre 2019. "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" : cette question ouverte était posée sur les sites internet de franceinfo, La Croix, La Voix du Nord, L'Obs et L'Express. Nos lecteurs ont pu faire des propositions et voter sur les propositions de leurs pairs.

Les idées qu'ils ont plébiscitées sont révélées mardi 8 octobre dans le cadre du festival Médias en Seine.

1Privilégier un traitement moins rapide et plus approfondi de l'information

Les participants plaident pour que les médias privilégient une information moins rapide et plus approfondie : ils appellent à limiter la surabondance et les flux de dépêches, à produire des informations originales, plus suivies, des sujets de fond et du temps long.

2Proposer davantage d'expertise et de pédagogie

Les personnes qui se sont exprimées souhaitent que les médias donnent plus systématiquement la parole aux chercheurs et aux scientifiques, gages de crédibilité de l'information. Ils demandent une approche pédagogique des sujets (contextualisation, mise en perspective).

3Lutter plus efficacement contre les "fake news"

Les participants à la consultation souhaitent que les médias soient plus rigoureux dans la vérification des informations avant leur publication, qu'ils multiplient les formats de fact-checking, qu'ils aident les Français à mesurer la crédibilité des informations diffusées sur les réseaux sociaux. Ils demandent même des sanctions plus lourdes en cas de propagation de fausse nouvelle.

4Moins d'éditorialisation

Distinguer plus nettement les faits rapportés par les journalistes, des commentaires ou des opinions exprimées par des éditorialistes, notamment à la télévision. Cette idée couvre 9% des propositions plébiscitées, 91% des citoyens l'ont approuvée. 

5Favoriser le journalisme d'investigation

Les citoyens demandent aux médias davantage d'enquêtes de fond, sur "tous les sujets". Ils souhaitent qu'ils accordent aux journalistes d'investigation les moyens et l'indépendance nécessaires à leur travail et qu'ils protègent les lanceurs d'alerte et leurs sources.

6Valoriser davantage les sujets positifs et le journalisme de solutions

Mettre en valeur des réponses aux problèmes, des exemples de bonnes pratiques innovantes pour inciter les citoyens à agir, relayer moins de sujets "catastrophistes" et plus de bonnes nouvelles : cette idée couvre 4% des propositions plébiscitées et a été approuvée par 81% des citoyens qui se sont exprimés.

7Renforcer l'indépendance financière des médias

L'indépendance des médias vis-à-vis de leurs propriétaires, de leurs actionnaires et de leurs annonceurs, ainsi que la transparence des sources de financement des médias sont nécessaires pour garantir la liberté éditoriale des rédactions, soulignent les citoyens consultés.

8Préserver l'indépendance des médias vis-à-vis des pouvoirs politiques

Les citoyens demandent que les médias ne subissent aucune pression de la part des politiques et que les médias du service public, en particulier, restent pluralistes. Ils souhaitent que les médias partisans soient transparents sur leur ligne éditoriale.

9Apprendre aux citoyens à mieux s'informer

L'éducation aux médias, pourtant relativement peu citée (4% du total des propositions déposées), se hisse en troisième position des priorités plébiscitées par les citoyens. Ils prônent une sensibilisation dès le plus jeune âge à la crédibilité d'une information et à l'identification des sources.

Make.org et Reporters d’Espoirs ont mené, du 8 juillet au 20 septembre 2019, en partenariat avec franceinfo, La Croix, La Voix du Nord, L’Obs et L’Express, une consultation citoyenne sur les médias. Elle a réuni 104 000 participants, 270 000 votes et 1 605 propositions.