VIDEO. Une de Charlie Hebdo : de violentes manifestations dans le monde musulman

Les manifestations contre la Une de Charlie Hebdo ont dégénéré dans plusieurs pays musulmans. Le point avec France 2.

FRANCE 2

De nombreuses manifestations ont eu lieu vendredi 16 janvier dans le monde musulman pour dénoncer la Une du dernier numéro de Charlie Hebdo. Ces événements ont dégénéré dans plusieurs pays. À Niamey (Niger), le drapeau français a été brûlé dans les rues. "À bas les Français", crie un manifestant. À Zinder, la deuxième ville du pays, le centre culturel français a été incendié. Bilan : 4 morts et 45 blessés.

Les mêmes scènes dans l'ensemble du monde musulman

À Karachi (Pakistan), des avocats défilent hurlant des slogans : "la punition pour blasphème contre le prophète est la décapitation". "On ne se moque pas des religions des autres peuples, ils n'ont donc pas le droit d'interpréter de manière négative notre religion", explique l'un d'eux.

En Jordanie, entre 2 000 et 3 000 manifestants ont défilé dans les rues. "Notre message est que les nations occidentales insultent notre prophète, c'est inacceptable pour 1,7 milliard de musulmans dans le monde", déclare un homme. A Sanaa, au Yémen, où Al-Quaïda a revendiqué les attentats terroristes en France, la sécurité a dû être renforcée à son niveau maximal devant l'ambassade française. Sur l'esplanade des Mosquées, à Jérusaelm-Est, un autre drapeau français a été brûlé par des milliers de manifestants.

Samedi 17 janvier, le monde musulman se mobilise de nouveau.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le Centre culturel franco-nigérien incendié lors de manifestations hostiles à \"Charlie Hebdo\", à Zinder, la deuxième ville du Niger, le 16 janvier 2015.
Le Centre culturel franco-nigérien incendié lors de manifestations hostiles à "Charlie Hebdo", à Zinder, la deuxième ville du Niger, le 16 janvier 2015. (AFP)