VIDEO. Terrorisme : "Je n'aime pas les caricatures" de "Charlie Hebdo", "mais je les défends", déclare Bruno Le Maire

Le ministre de l'Economie a mis en avant la liberté d'expression, même s'il n'apprécie pas ces caricatures. 

FRANCE INTER

"Je n'aime pas ces caricatures [de 'Charlie Hebdo'], mais je les défends", a affirmé vendredi 30 octobre sur France Inter le ministre de l'Économie Bruno Le Maire en réaction aux mots du père Jean-Louis Giordan. Cet ancien curé, pendant, 16 ans à la basilique Notre-Dame de Nice, ou un attentat a couté la vie à trois personnes jeudi, a expliqué "être très en colère contre tous ceux qui disent qu'il faut continuer à diffuser les caricatures de Mahomet. Moi, je ne suis pas Charlie".

>>> Attentat de Nice : un homme de 47 ans, soupçonné d'avoir été en contact avec l'assaillant, a été placé en garde à vue. Suivez notre direct 


"Je défends ceux qui ont fait ces caricatures, a répondu Bruno Le Maire, je défends ceux qui les diffusent au nom de quelque chose qui est plus important pour moi que ces caricatures, qui est la liberté, la liberté d'expression et la liberté tout court", a poursuivi le ministre de l'Economie. Il a rappelé qu'il y a eu des caricatures "sur la religion catholique, la religion juive, maintenant sur la religion musulmane".

C'est notre liberté nationale, c'est notre culture, notre mémoire, c'est l'esprit critique, c'est la capacité à rire d'une chose ou d'une autre. C'est ça qui est en jeu. 

Bruno Le Maire

à franceinfo

"Je pense que dans ces temps troublés, agités, où il y a tant d'inquiétudes, tant de désarroi, tant de colère que la responsabilité politique, c'est d'apaiser, d'expliquer, de rassembler", a jugé Bruno Le Maire avant de préciser qu'il ne partageait pas la colère du père Jean-Louis Giordan.

À la question de savoir s'il "était Charlie", le ministre a répondu qu"il "était Français. Et quand on est Français, on défend 'Charlie Hebdo', même si on n'aime pas les caricatures de 'Charlie Hebdo'. C'est exactement mon cas. Je suis Français, je défends l'esprit français et je défendrai toujours la culture française."

Bruno Le Maire était l\'invité de France Inter vendredi 30 octobre. 
Bruno Le Maire était l'invité de France Inter vendredi 30 octobre.  (FRANCE INTER)