VIDEO. Retour sur les anciennes prises d'otages

Combien de temps peut durer une prise d'otages ? La journaliste Florence Trintignac décrypte les faits sur le plateau de France 3.

France 3

Après les récents événements de Dammartin-en-Goële ce vendredi 9 janvier, Florence Trintignac apporte un éclairage sur les prises d'otages. "L'attente peut être longue, très longue. Elle avait duré 32 heures dans le cas de Mohamed Merah, 46 heures pour Human Bombe, le preneur d'otages de la maternelle de Neuilly", explique Florence Trintingac, journaliste de France 3.

La stratégie de l'épuisement

"Une des stratégies des négociateurs et des forces d'élite est d'attendre l'épuisement des preneurs d'otages. Dans le cas des frères Kouachi, ils sont en fuite depuis 48 heures, ils ont peu ou pas dormi. Donc ils vont peut-être s'assoupir et permettre une intervention", poursuit la journaliste.

"Cependant, il faut se souvenir du cas de Mohamed Merah, qui au bout de 32 heures d'attente, il tente quand même de sortir, armes au poing", rappelle Florence Trintingnac. "Il ne faut surtout pas oublier que les preneurs d'otages n'ont plus rien à perdre", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les recherches se poursuivent dans l\'Aisne et l\'Oise, vendredi 9 janvier 2015, pour retrouver les frères Kouachi suspectés d\'avoir commis l\'attaque contre \"Charlie Hebdo\".
Les recherches se poursuivent dans l'Aisne et l'Oise, vendredi 9 janvier 2015, pour retrouver les frères Kouachi suspectés d'avoir commis l'attaque contre "Charlie Hebdo". (JOEL SAGET / AFP)