Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Emotion palpable dans l'école de dessin fondée par Uderzo

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La Une du nouveau numéro de Charlie Hebdo fait réagir les élèves de l'école de BD Jean Trubert, à Antony, dans les Hauts-de-Seine.

Dans cette école de bande dessinée, tout le monde est encore bouleversé après l'attentat de Charlie Hebdo. Un professeur explique aux élèves que "la liberté d'opinion et d'expression est l'une des premières libertés politiques et plus généralement une liberté fondamentale".

Dans le cours de caricature et de dessin de presse, les étudiants apprennent à concevoir des dessins percutants, à dépasser les limites de la provocation avec un simple crayon. "Il faut se battre pour garder notre liberté. Il faut qu'il y ait des points de résistance", explique Marine Tumelaire, professeur de dessin de presse.

La génération Charlie

Amélie Grossman, Jean-Baptiste Marguerit, Olivier Zambon sont tous les trois étudiants en deuxième année. Ils veulent tous les trois faire partie de la "génération Charlie". "J'avais déjà envie avant de faire du dessin de presse mais maintenant j'en ai quadruplement envie", explique l'un d'eux.

Albert Uderzo est le parrain de l'école Jean Trubert. Il a confiance en cette nouvelle génération. "Ce sont des jeunes qui vont être animés par l'esprit de vengeance vis à vis des confrères qui ont eu cette fin brutale et puis par l'envie aussi de froisser les opinions de certains", explique le dessinateur.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.