VIDÉO. Charlie Hebdo : "On a vaincu la peur qu'ils ont essayé de nous infliger", affirme Riss

Riss, le directeur de la rédaction Charlie Hebdo, était sur franceinfo mardi, cinq ans après l'attaque terroriste contre l'hebdomadaire satirique.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"On a vaincu la peur qu'ils ont essayé de nous infliger", assure Riss, le directeur de la rédaction Charlie Hebdo, mardi 7 janvier sur franceinfo, cinq ans après l'attaque terroriste contre l'hebdomadaire. "C'était un crime politique, destiné à faire en sorte que ce genre d'humour disparaisse définitivement. Il existe toujours. À long terme, (les terroristes) auront perdu je pense."

Les victimes des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo et l'Hyper Casher attendent désormais le procès prévu en mai. Il sera notamment question des complicités dont ont bénéficié les frères Kouachi et Amedy Coulibaly, auteur de l'attentat contre l'Hyper Cacher. "J'espère que ça clôturera le volet pénal", estime Riss.

On n'a pas tellement mis le nez dans le dossier d'instruction, mais c'est vrai que quand on s'y intéresse, on découvre des détails qu'on n'avait pas vus.

Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo

à franceinfo

Toutefois pour Riss, le point le plus important du procès ce sera de revenir sur "le mobile, pourquoi ça a eu lieu". D'après le directeur de la rédaction du journal satirique, le 7 janvier était un "crime politique", "destiné à effacer des gens qui portaient une opinion", "à faire en sorte que ce genre d'humour, cette manière de s'exprimer, disparaisse définitivement et dissuade tout autre personne de faire la même chose".

Je pense que cet humour-là existe toujours et qu'à long terme [les terroristes] auront perdu. Je pense que pour notre part, on a vaincu la peur qu'on essayait de nous infliger, mais est-ce que cette peur a disparu de toute la société française ?

Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo

à franceinfo

Riss affirme la rédaction du journal, "n'a jamais vraiment cessé de rire". "Cela fait partie de nos vies, poursuit-il, c'est quelque chose qu'on n'a jamais vraiment abandonné, sinon c'est une partie de notre identité qui a disparu (…) on rit quasiment comme avant." Charlie Hebdo se vend autour de 25 000 exemplaires en kiosque chaque semaine, avec 30 000 abonnés. "Dans la période qui a précédé l'attaque, entre 1992 et 2014, le plus grand nombre d'exemplaires, c'était 15 000 abonnés", rappelle Riss.

Une grande soirée spéciale Charlie se tient mardi soir à l'auditorium de Radio France, à laquelle participe l'ensemble de la réunion de Charlie Hebdo. Elle est diffusée de 20 heures à 23 heures sur franceinfo.

Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, sur franceinfo, mardi 7 janvier.
Riss, directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, sur franceinfo, mardi 7 janvier. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)