"Charlie Hebdo" : "Je n'arrive plus à écrire ma chronique sur l'hôpital", confie Patrick Pelloux

Le médecin va se concentrer sur sa carrière d'urgentiste au sein du Samu de Paris.

L\'urgentiste Patrick Pelloux lors d\'une manifestation devant l\'ambassade du Danemark à Paris, le 15 février 2015.
L'urgentiste Patrick Pelloux lors d'une manifestation devant l'ambassade du Danemark à Paris, le 15 février 2015. (JALLAL SEDDIKI / CITIZENSIDE.COM / AFP)

"Il y a des choses qui sont finies avec la mort de mes amis." L'urgentiste Patrick Pelloux, ancien chroniqueur de Charlie Hebdo, a expliqué vouloir se consacrer à la médecine dans un entretien avec Le Parisien, jeudi 12 novembre 2015. Il a repris son service avec les équipes du Samu de Paris, à l'hôpital Necker.

"Je suis dans un long travail de reconstruction personnelle. J'allais mieux, et puis, le 21 août, tout le drame de janvier m'est revenu en pleine figure avec l'attentat du Thalys, avoue Patrick Pelloux au Parisien. Mon époque est terminée. Je n'arrive plus à écrire ma chronique sur l'hôpital."

Un livre-hommage aux victimes des attentats

L'urgentiste a toutefois décidé de publier un livre en hommage aux victimes des attentats de janvierToujours là, toujours prêt (Ed. Le Cherche-Midi). Il y reprend ses chroniques de santé, actualisées et illustrées de dessins de Charb.

"Il y a trop de mauvaises polémiques dans les médias et les livres, sur l'argent notamment, qui aurait coulé à flots à Charlie Hebdo. Cela m'insupporte, c'est indigne, conclut Patrick Pelloux dans les colonnes du quotidien. J'ai simplement voulu rappeler quels immenses créateurs sont partis."