Charlie Hebdo, Hyper Cacher : journée d'hommages

Trois ans après les attaques terroristes contre Charlie Hebdo et contre le magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, plusieurs cérémonies d'hommage aux victimes de cette barbarie ont eu lieu à Paris, ce dimanche 7 janvier au matin. Des hommages sobres, conformément aux voeux des familles.

FRANCE 2

À Charlie Hebdo tout d'abord, sur le boulevard Richard-Lenoir, ensuite, devant la supérette Hyper Cacher enfin, trois cérémonies d'une grande sobriété. Ce que souhaitaient les familles ? Pas de discours. Le président Macron, la maire de Paris Anne Hidalgo, Manuel Valls pour l'ancien gouvernement ont juste écouté les noms des victimes. D'abord, les 11 assassinés à Charlie Hebdo. Puis, boulevard Richard Lenoir, le policier assassiné par les deux terroristes en fuite : Ahmed Merabet.

"On peut être présent, on peut ne pas l'être"

Enfin, devant la supérette Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, les quatre personnes assassinées par un autre terroriste. À chaque fois, le président ou son épouse consacrent un moment aux familles des victimes. Le public, lui, est clairsemé. "Je pense qu'il y a différentes façons d'y penser. On peut être présent, on peut ne pas l'être. Mais bon, je pense que quand il y a des moments importants, je crois que la France sait être présente", juge un homme venu rendre hommage aux victimes. Un hommage sera rendu demain à la policière Clarissa Jean-Philippe, assassinée elle aussi, à Montrouge (Hauts-de-Seine).

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron entouré de son épouse Brigitte et de la maire de Paris Anne Hidalgo, sur les lieux de la mort du policier Ahmed Merabet, dimanche 7 janvier 2018.
Emmanuel Macron entouré de son épouse Brigitte et de la maire de Paris Anne Hidalgo, sur les lieux de la mort du policier Ahmed Merabet, dimanche 7 janvier 2018. (CHRISTOPHE ENA / AFP)