"Charlie Hebdo" : Al-Qaïda menace de nouveau l'hebdomadaire satirique

À l'issue de la première semaine de procès des attentats de janvier 2015, "Charlie Hebdo" est de nouveau menacé par l'organisation terroriste pour avoir publié les caricatures de Mahomet.

FRANCE 3

Elles avaient été republiées pour marquer l'ouverture du procès de l'attentat contre Charlie Hebdo. Ces caricatures de Mahomet valent à l'hebdomadaire satirique de nouvelles menaces émanant de l'organisation terroriste Al-Qaïda. Selon certains spécialistes, il ne s'agirait pas que d'une opération de communication. "Il faut toujours prendre les menaces d'Al-Qaïda au sérieux", assure Wassim Nasr, journaliste à France 24.

Corinne Rey, Patrick Pelloux et Riss sous étroite protection policière

Charlie Hebdo et sa rédaction sont une nouvelle fois ciblés alors que le procès des accusés soupçonnés de soutien logistique aux frères Kouachi se poursuit à Paris. Sur le banc des parties civiles, la dessinatrice Corinne Rey, l'urgentiste Patrick Pelloux et le directeur de l'hebdomadaire Riss, sont tous apparus sous étroite protection policière. Riss a assuré au procès ne pas regretter la publication des caricatures, défendant la liberté du journal.

Le JT
Les autres sujets du JT
La couverture du numéro du mercredi 2 septembre 2020 de \"Charlie Hebdo\", sur un écran, à Paris.
La couverture du numéro du mercredi 2 septembre 2020 de "Charlie Hebdo", sur un écran, à Paris. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)