Attentats de Paris : où en est l'esprit Charlie ?

Le rassemblement après l'attentat de Charlie Hebdo avait donné lieu à des gestes de fraternisation avec les policiers. Un lien qui s'est depuis distendu.

France 2

Un manifestant qui enlace un CRS, tout sourire face à cette étreinte surprise. Ces quelques secondes, immortalisées par les photographes, sont devenues le symbole d'un rapprochement inédit entre les Français et les policiers, et l'acte de naissance d'une amitié entre deux hommes. Le 11 janvier 2015, une foule immense rend hommage aux victimes des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher qui avait fait 17 morts, dont 3 policiers. Ce jour-là, Steve, CRS, encadre le cortège parisien. Lorsque Thierry Keup, professeur de pâtisserie du Nord, sort du rang pour l'étreindre.

Une haie d'honneur place de la République

Un élan de fraternité salué par la foule. "Ils font un boulot exceptionnel, ils risquent leur vie pour nous, et moi je les remercie", expliquait alors l'homme. Il y a eu beaucoup de démonstrations d'affection ce dimanche-là. Place de la République, les manifestants forment même une haie d'honneur pour saluer le passage des fourgons. Quelques jours plus tard, le CRS était encore ému de ce bisou, lui qui se dit habitué aux huées des manifestants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le numéro de Charlie Hebdo, qui lui avait valu un procès en raison de la caricature de Mahomet, est posé en hommage aux victimes de l\'attentat qui a frappé la rédaction, le 7 janvier 2015.
Le numéro de Charlie Hebdo, qui lui avait valu un procès en raison de la caricature de Mahomet, est posé en hommage aux victimes de l'attentat qui a frappé la rédaction, le 7 janvier 2015. (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)