Bernard Tapie renonce à reprendre "La Provence"

Il a annoncé à l'AFP retirer son offre de reprise du pôle Sud du groupe de presse Hersant Medias. 

Bernard Tapie, le 21 juin 2012 à Paris.
Bernard Tapie, le 21 juin 2012 à Paris. (SIPA)

MEDIAS - Il se serait bien vu en sauveur de La Provence, Var-Matin et France-Guyane. Finalement, Bernard Tapie a annoncé, vendredi 7 décembre, qu'il renonçait à son offre de reprise des titres du pôle sud du Groupe Hersant Medias

"Je n'ai pas obtenu l'accord de l'ensemble des banques, aussi, comme je l'avais annoncé, je renonce à mon offre", a déclaré l'homme d'affaires à l'AFP. Cette offre avait été dévoilée le 26 novembre 2012. Bernard Tapie s'était associé à la famille Hersant pour une reprise à hauteur d'une cinquantaine de millions d'eurosIl s'agissait de racheter les créances des banques et reprendre les activités restantes. 

Fortement endetté, le Groupe Hersant Média (GHM) mène d'intenses discussions avec ses 17 banques créancières pour trouver un accord sur sa dette, qui atteindrait 215 millions d'euros.