Cet article date de plus de huit ans.

Arthur Conte, premier président de l'ORTF, est mort

L'ancien journaliste, écrivain, historien et homme politique Arthur Conte est décédé ce jeudi. Il était âgé de 93 ans et avait été le premier président de l'ORTF en 1972.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (GUIS/TF1/SIPA Autre)

Arthur Conte est
mort. Journaliste, écrivain, historien, maire d'une commune du Roussillon, il
était connu pour être un homme multi-cartes. Lui qui fut le premier président de l'ORTF affirmait y
trouver ce qui faisait son accomplissement : la politique, la diplomatie, le
théâtre, le cinéma, le sport et la musique. Frustré de ne pas pouvoir mener les
réformes qu'il avait imaginées, il démissionne en 1973, 16 mois seulement après
son arrivée.

A 31 ans, il
devient député de la SFIO, ancêtre du parti socialiste, avant de rejoindre,
quelques années plus tard, la droite et l'UDR. Fils de viticulteurs, Arthur Conte
était fier d'être catalan. Dans un autoportrait que lui consacre la télévision
en 1977, il évoque ses racines et son village de Salses-le-Château, dans les Pyrénées-Orientales.
"D'abord je suis Catalan. Je pense en catalan, je compte en catalan, je rêve
en catalan, je suis en colère en catalan (...) j'ai appris le français à l'école.
Etre Catalan, c'est ma première substance
".

Dans les années 80, Arthur Conte consacre une grande partie de sa vie à
l'écriture. Ses ouvrages parlent du terroir et des petites villes. Il rédige
aussi plusieurs ouvrages consacrés à l'Histoire de France. Arthur Conte est
aussi le père de la romancière Dominique Bona, élue cette année à l'Académie
française.

►►► A ECOUTER Marie-Claude
Conte-Grégoire, la nièce d'Arthur Conte, joint par France Bleu Roussillon

 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.