Cet article date de plus de douze ans.

A Berlin, il est possible désormais de recevoir un journal papier sur mesure, c'est-a-dire personnalisé

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
niiu (image du site internet du journal)
Le lecteur peut panacher informations nationales, internationales, locales ou pratiques, jeux, extraits de blogs et de réseaux sociaux virtuels, évolutions des cours en bourse, météo, etc. Les rubriques ou pages proposées sont issues d'environ 500 partenaires, dont les quotidiens New York Times, International Herald Tribune, Handelsblatt, Tagesspiegel, Frankfurter Rundschau, Bild... ou les journaux d'information spécialisée comme Kicker.de (football).

A l'heure où internet menace les éditions papiers, le pari de "niiu" est osé. Ses concepteurs, Oberhof et Hendrik Tiedemann, 27 ans, le reconnaissent volontiers mais sont persuadés, étude de marché à l'appui, de faire mouche au moins auprès du public estudiantin: selon eux, nombre de jeunes sont fatigués de s'informer via des ordinateurs et sont prêts à payer pour le journal de leur goût. "Le feedback, c'est que le papier reste ce qu'il y a de plus agréable à lire", selon Wanja Oberhof.

Il estime que les annonceurs y trouveront leur compte "parce qu'ils pourront faire une publicité extrêmement ciblée et toucher des clients précis".

Pour l'instant, le journal, sorte de synthèse entre Internet et le print (l'imprimé) n'est diffusé que sur Berlin. Les premiers chiffres sont jugés satisfaisants par les concepteurs du journal. "Cela dépasse toutes nos attentes, d'autant qu'il ne s'agit pas seulement d'étudiants, l'intérêt est beaucoup plus large", a précise Wanja Oberhof. Il est confiant de parvenir d'ici six mois à l'objectif de 5.000 exemplaires livrés sur Berlin, et de pouvoir étendre ensuite le concept ailleurs en Allemagne.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.