Manifs loi Travail : 24 policiers et gendarmes blessés, 124 interpellations

Certaines manifestations contre la loi Travail organisées ce jeudi en France ont dégénéré. Selon Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, 24 policiers et gendarmes ont été blessés dont trois grièvement notamment à Paris.

(A Rennes, un jeune homme a été sérieusement blessé à l'oeil lors d'affrontements avec la police anti-émeute © MaxPPP)

Neuf policiers ont été blessés ce jeudi à Paris, dont un sérieusement, a annoncé la préfecture de police sur son compte Twitter. Des heurts ont éclaté près de la gare d'Austerlitz puis dans le 12ème arrondissement en marge de la manifestation contre la loi Travail. La préfecture a fait état de la présence de "300 individus cagoulés". Huit personnes ont été interpellées pour violence contre les forces de l’ordre. 

La manifestation parisienne a réuni entre 14.000 et 60.000 personnes selon les sources. A Rennes, des incidents ont également éclaté. Un jeune homme a été gravement blessé à l'oeil.

A Toulouse aussi, quelques échauffourées ont eu lieu entre 200 manifestants et les forces de l'ordre. Deux policiers ont été légèrement blessés à la tête. A Nantes, plusieurs abribus ont été détruits par les manifestants. Au total, selon Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur,  24 policiers et gendarmes ont été blessés dont trois grièvement lors des manifestations contre la loi Travail ce jeudi. Et toujours, selon le ministre, 124 personnes ont été interpellées. Dans d'autres villes de France comme Marseille, Bordeaux, Metz ou Strasbourg, d'autres défilés ont rassemblé des milliers de personnes dans le calme.

300 personnes envahissent la salle du conseil municipal d'Amiens

A Amiens, une centaine d'opposants à la loi travail ont été évacués manu militari de la mairie par les CRS. Vers 20H45, 300 personnes ont envahi la salle du conseil municipal en plein milieu d'après midi , alors que la manifestation contre la Loi El Khomri passait devant l'hotel de ville. Les manifestants ont tenu alors un conseil municipal alternatif et voulaient passer une Nuit Debout dans la mairie. Après plus de 4 heures d'occupation, Brigitte Fouré , le maire UDI d'Amiens a demandé l'évacuation. Un des manifestants blessé au visage lors de la charge a été evacué par les pompiers.

Vous pouvez retrouver ici le bilan des violences qui ont eu lieu en France lors des manifestations ce jeudi :

(Le bilan des violences autour des manifestations contre la loi Travail en France © Visactu)