Cet article date de plus de huit ans.

L’ouverture discrète de la ferme contestée des 1.000 vaches

La première traite a été organisée samedi, avec l’arrivée de 150 vaches. Un voyage discret et sous protection dénoncé par les opposants à la ferme géante exploitée dans la Somme. Une trentaine devaient rester sur place dans la nuit.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Laurent Pinatel, de la Confédération paysanne, à la Fête de l'Humanité © Radio France/JM.Porcher)

Un troupeau de 150 à 200 bêtes a rejoint vers 4h samedi l’exploitation controversée installée à Drucat, près d’Abbeville dans la Somme. Le convoi de camions était encadré par des douaniers et des gendarmes. Cette arrivée nocturne et protégée a pris par surprise les opposants à la ferme géante, appelée ferme des 1.000 vaches.

Une ouverture "illégale" pour la Confédération paysanne

Une cinquantaine de manifestants, qui mènent des actions depuis plusieurs mois, n’ont pu que constater le lancement officiel de l’exploitation samedi. Selon la Confédération paysanne, l’autorisation d’exploiter ne peut pas être donnée tant que les bâtiments ne sont pas finis. Depuis la fête de l'Humanité à La Courneuve, en région parisienne, Laurent Pinatel, porte-parole syndical de la Confédération paysanne évoque alors "un coup de force ". 

"Il y a des passe-droits inadmissibles."(Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne).
écouter

Des actions se mettent en place

Les opposants à la ferme géante, venant notamment de la Confédération paysanne et de l’organisation Novissen, ont rapidement adapté leur mouvement de protestation. Ils veulent à présent empêcher la collecte du lait sur le site. Ils dénoncent le caractère industriel de la ferme. Un mode d’exploitation défendu par son directeur, Michel Welter. "Le terme industriel a une bonne connotation. Industriel, ça veut aussi dire rationnaliser le suivi des animaux et la production ", explique ce dernier.

"Artisanal, ça peut vouloir dire parfois bricoler" (Michel Welter, directeur de la ferme des 1.000 vaches)
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.