VIDEO. "Si j'étais chômeur, je n'attendrais pas tout de l'autre", lâche Emmanuel Macron

Le ministre de l'Economie était l'invité, mercredi, de BFMTV.

Cette vidéo n'est plus disponible

Service après vente. Emmanuel Macron était l'invité de BFMTV, mercredi 18 février, au lendemain du mardi noir de l'exécutif, obligé d'adopter la loi Macron avec l'aide de l'article 49.3 de la Constitution. Le ministre de l'Economie a défendu sa loi et la méthode du gouvernement : "On a passé plus de 200 heures à débattre, on a accepté plus de 1000 amendements des parlementaires, qu'on ne vienne pas me parler de coup de force. (...) Ce n'est pas de l'autorité, c'est un acte de responsabilité" du gouvernement.

"Le gouvernement a pris ses responsabilités"

Il a également répondu à une question de Jean-Jacques Bourdin qui lui demandait de se mettre dans la peau d'un chômeur : "Si j'étais chômeur, je n'attendrais pas tout de l'autre, j'essaierais de me battre d'abord." Une phrase dans la droite ligne de la déclaration faite par Lionel Jospin devant les ouvriers de Michelin en 1999 : "Il ne faut pas tout attendre de l'Etat."

"Si j'étais chômeur, je ne serais pas déçu de ce qui s'est passé, hier, au contraire", a ajouté Emmanuel Macron, qui estime que "le gouvernement a pris ses responsabilités pour des réformes qui sont importantes et qui sont bonnes pour le pays".

Emmanuel Macron, le 17 février à l\'Assemblée nationale à Paris.
Emmanuel Macron, le 17 février à l'Assemblée nationale à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)