Cet article date de plus de six ans.

Loi Macron : le gouvernement face à la gauche dissidente

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En direct de l'Assemblée nationale, Sophie Brunn nous rapporte l'avancée des débats sur la loi Macron, qui risque de ne pas passer ce mardi 17 février.

Après des semaines de désaccords et de mobilisation populaire, cette version de la loi Macron était censée convenir aux députés. Mais Manuel Valls a dû se déplacer à l'Assemblée nationale ce mardi 17 février dans la matinée pour convaincre les frondeurs de la gauche socialiste de voter pour la loi proposée par le ministre de l'Économie.

"Jusqu'à présent, les frondeurs s'étaient seulement abstenus sur les précédents textes. Là, ils pourraient être une vingtaine à voter contre", explique Sophie Brunn, en direct sur France 2.

Le Premier ministre, en colère, a ainsi exprimé lors d'une réunion de groupe qu'en "l'état actuel, le texte ne passera pas. Et s'il ne passe pas, c'est notre camp qui sera affaibli".

Et à droite, qui votera pour ?

Reste à voir si ce coup de pression aura un impact sur le choix de vote des députés socialistes. "C'est l'une des clés du scrutin mais pas la seule, car à droite aussi, les cartes seront rebattues", analyse la journaliste. "Certains UMP, certains centristes devraient voter pour le texte".

Interrogé ce mardi matin sur ses éventuelles inquiétudes concernant ce vote, Emmanuel Macron s'est dit "concentré dans ces cas-là, donc il ne faut jamais être ni confiant ni inquiet".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Loi Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.