Cet article date de plus de sept ans.

Lessive en dosettes : alerte sur les accidents chez les enfants

La lessive liquide en doses individuelles est à l’origine de nombreux accidents touchant les enfants en bas âge. En sept ans, le seuil de 100 cas graves a été franchi. Le ministère de la Santé lance l’alerte auprès des familles et des industriels.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les dangers de la lessive liquide expliqués lors d'une exposition © Maxppp)

Le constat chiffré entre 2005 et 2012 donné par la Direction générale de la Santé parle de lui-même : 7.500 accidents domestiques ont impliqué des enfants en bas âge, qui ont touché ou bu de la lessive liquide en dosette. 104 cas graves ont même été recensés pendant cette période. Et aujourd’hui, le nombre d’accidents liés à des dosettes de lessive est en forte augmentation puisqu’il est deux fois supérieur à celui d’une présentation classique, en bouteille ou bidon. 

Des accidents au rythme de la progression des ventes

Le marché de la dose de lessive individuelle est pleine progression. Le produit se présente sous la forme d’une petite enveloppe colorée et souvent attirante pour un enfant, qui peut la prendre pour un bonbon ou un jouet. Une confusion d’autant plus dangereuse que la capsule de la dosette est censée se rompre au contact de l’eau, un mécanisme qui fonctionne aussi avec la salive…

Les accidents ne sont pas toujours liés à une absorption, il y a eu aussi des projections de ce liquide concentré sur la peau et dans les yeux. Ce sont essentiellement des enfants très jeunes qui ont été  touchés. Dans 92 % des cas, ils ont moins de cinq ans et parmi eux 7 % avaient moins d’un an.

L'avis d'un médecin impératif

La Direction générale de la Santé prodigue une série de conseils en cas d’accident, comme le rinçage prolongé de la zone touchée. Elle précise qu’il est impératif dans tous les cas, de prendre un avis médical et même de téléphoner aux urgences, par le 15, si la victime présente des difficultés respiratoires.

En plus des adultes censés ranger ces produits loin des mains des enfants, la direction rattachée au ministère de la Santé dit avoir alerté les industriels. Ils disent avoir prévu des modifications ou des ajouts pour limiter les accidents, comme un renforcement des emballages et des consignes plus claires sur les boîtes renfermant les doses de liquide. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.