Cet article date de plus de sept ans.

Les vignobles français attirent les convoitises

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Les vignobles français attirent les convoitises
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les prix des vignobles français flambent. La journaliste de France 2 Margaux Manière nous donne quelques explications.

Quatre millions d'euros l'hectare en Bourgogne, si le prix peut paraître fou, il est bien réel. En France, les prix des vignobles ont flambé, les niveaux atteints n'ont jamais été vus. "Surtout pour les terres des grands crus", précise la journaliste Margaux Manière. "Pour une appellation Pauillac, il fallait débourser 1 million d'euros par hectare, il y a cinq ans. Aujourd'hui, c'est deux millions" explique la journaliste.

Investisseurs étrangers et banques françaises

Mais qui sont les propriétaires de ces vignobles ? "Il y a de plus en plus d'entreprises et d'investisseurs étrangers. Par exemple le château Calon-Ségur appartient aujourd'hui au groupe Crédit Mutuel-Arkea, autre exemple le château Meyney appartient lui au Crédit Agricole".
Les entreprises ne sont pas les seuls investisseurs. "Du côté des étrangers, il y a des Américains, mais aussi de plus en plus de Chinois. Ils ont une centaine de vignobles comme le château de Bellefont-Belcier, un grand cru classé Saint-Emilion qui appartient désormais à un groupe chinois. On estime aujourd'hui que ce type d'investisseurs détient 25% des vignobles bordelais contre 15% il y a trente ans. Le reste appartient aux grandes familles de la région. Pour le moment en tout cas", conclut Margaux Manière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.