Cet article date de plus d'onze ans.

Les syndicats poursuivaient mercredi le blocage de la production à Toulouse pour le 3e jour consécutif

Les salariés bloquent depuis lundi les installations de chargement et déchargement des avions cargos Beluga qui acheminent les tronçons fabriqués dans les usines du groupe.Les organisations demandent une augmentation salariale comparable aux 3,5% de 2009, loin des 1,5% à 1,9% proposés vendredi dernier par la direction, ainsi que des embauches.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Atelier Airbus au sein de l'usine de Méaulte, dans la Somme (27/02/2007) (France 2)

Les salariés bloquent depuis lundi les installations de chargement et déchargement des avions cargos Beluga qui acheminent les tronçons fabriqués dans les usines du groupe.

Les organisations demandent une augmentation salariale comparable aux 3,5% de 2009, loin des 1,5% à 1,9% proposés vendredi dernier par la direction, ainsi que des embauches.

Les cinq syndicats (FO-CFE/CGC-CGT-CFDT-CFTC), exceptionnellement unis, veulent contraindre la direction à "revenir à la table des négociations", tandis que la direction des ressources humaines menace d'une action judiciaire.

Le blocage de l'approvisionnement va de pair avec des grèves successives sur les différents sites toulousains.

Les répercussions sur les livraisons, qui ont atteint un record de 498 unités en 2009, sont difficiles à apprécier à court terme car l'assemblage d'un appareil prend de un à deux mois.

Outre les 3,5% d'augmentation de salaires, l'intersyndicale FO-CFE/CGC-CFTC-CGT-CFDT réclame plusieurs centaines d'embauches, autant que celles prévues selon elle en Allemagne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.