Les Restos du coeur ont lancé leur nouvelle campagne d'hiver

La 31e édition de la campagne d'hiver des Restos du coeur a démarré pour venir en aide aux plus démunis.

FRANCE 3

À Gières (Isère), ils sont déjà 350 inscrits aux Restos du coeurlau démarrage de la campagne hivernal. Un chiffre supérieur à celui de l'an dernier. Et de nouvelles demandes arrivent tous les jours. Ici comme ailleurs, le nombre de personnes accueillies a progressé de 10%. Les profils des  bénéficiaires sont variés : demandeurs d'emploi, femmes seules célibataires avec enfants, mais aussi de plus en plus de seniors. Comme ce retraité de la fonction publique qui touche 800 euros par mois et vient aux Restos depuis cinq ans. "C'est une démarche qui est dure intérieurement, mais on est obligé, on ne peut pas faire autrement", explique André Salin, retraité. "Une fois que j'ai tout payé, il ne me reste pas grand-chose", ajoute-t-il.

Manque de bénévoles

Une jeune maman vient aussi une fois par semaine pour récupérer conserves, fruits et légumes. Mais aussi quelques petites douceurs qu'elle peine à offrir à ses enfants. Le démarrage de cette 31e campagne est marqué par le manque de bénévoles. À Gières, il en faudrait 10 de plus et une cinquantaine dans l'agglomération grenobloise.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bénévoles des Restos du coeur se préparent à distribuer des repas le 25 novembre 2013 à Paris.
Des bénévoles des Restos du coeur se préparent à distribuer des repas le 25 novembre 2013 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)