Les palaces souffrent face aux locations entre particuliers

Les sites qui permettent de louer des appartements de luxe entre particuliers font de l'ombre aux grands hôtels.

FRANCE 2

La visite à Paris de la famille O'Rahilly illustre bien la tendance des voyageurs à se tourner vers la location entre particuliers plutôt que de loger à l'hôtel. Cette famille irlandaise va débourser 470 euros la nuit pour trois jours dans un appartement de 200 m². C'est bien moins cher qu'un séjour dans un grand palace parisien aussi luxueux.

"Concurrence déloyale"

Sur la Côte-d'Azur, Anaïs Haegal loue six mois par an sa propriété. Tarif pour une nuit : 1 500 euros en basse saison. "La ferme d'Anaïs" s'adresse à une clientèle aisée. Pour la propriétaire et son mari, c'est un bon moyen de rembourser leurs investissements.

Les palaces, eux, n'ont pas vu venir cette nouvelle façon de faire du tourisme. Sur le web, les offres fleurissent. "Il y a une concurrence qui est déloyale car les règles ne sont pas les mêmes en fiscalité, en normes et en investissements liés à l'accessibilité par exemple", estime Pierre-Louis Renou, directeur général du Majestic à Cannes, au micro de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT