Les paiements en espèces supérieurs à 1.000 euros bientôt interdits

Dans un décret publié ce samedi au Journal officiel, le paiement en espèce ne pourra plus excéder 1.000 euros à partir du 1er septembre prochain. L’objectif est de lutter contre le financement du terrorisme. Jusqu’ici, il était possible de régler jusqu’à 3.000 euros en liquide.

(L'objectif de limiter à 1000 euros le paiement en espèce : limiter les actions de fraude et le blanchiment. © MAXPPP)

Payer un achat supérieur à 1.000 euros en liquide, c’est bientôt terminé. La mesure avait été présentée par le ministre des Finances, Michel Sapin, le 18 mars dernier dans son plan de lutte contre le financement du terrorisme et réaffirmée à l’occasion du Comité national de lutte contre la fraude le 23 juin. Elle vient d'être publiée dans le Journal officiel (JO) ce samedi et prendra effet le 1er septembre prochain. A compter de cette date, le paiement en espèces sera donc plafonné à 1.000 euros, contre 3.000 actuellement.

"Resserrer les mailles du filet "

Pour Michel Sapin, l’objectif est clair : "La première volonté, c'est de faire reculer le cash et l'anonymat dans l'économie française. Nous avons besoin de pouvoir tracer les opérations suspectes très en amont. Il faut resserrer les mailles du filet  ", souligne le ministre des Finances.

Cette mesure concerne les consommateurs, les commerçants et les entreprises.