Cet article date de plus de neuf ans.

Les grandes surfaces rechignent à sucrer les bonbons aux caisses

C'était l'une des mesures phares annoncée pour lutter contre l'obésité des enfants : le retrait des friandises près des caisses des supermarchés. L'objectif avait été fixé pour fin juin. Bilan plus que mitigé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

Un présentoir gorgé de friandises multicolores juste à leur hauteur.
Difficile pour les petites mains de résister à la tentation de faire glisser bonbons ou barre chocolatée au fond du caddy.

Le retrait des confiseries près des caisses des supermarchés était pourtant l'une des mesures annoncée en février par la ministre de la Santé pour lutter contre l'obésité infantile.
Roselyne Bachelot souhaitait qu'elle soit mise en oeuvre avant la fin juin.
_ Sauf qu'un mois et demi après, les bonbons n'ont pas changé de place. Seules le groupe E.Leclerc s'est plié à la règle.

La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) qui regroupe les grandes enseignes n'est pas emballée. Elle réclame d'abord une étude sur les effets
d'une telle mesure.

Une attitude qui exaspère UFC Que-Choisir. L'association de consommateurs dénonce déjà la difficulté à mettre en place l'encadrement des publicités pour les produits gras et sucrés à destination des petits téléspectateurs.

Sandy Dauphin, avec agences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.