Les bonus versés en France par les banques au titre de l'année 2009 seront taxés à 50% à partir de 27.500 euros

Ce modèle est calqué sur celui annoncé la semaine dernière par le gouvernement britannique, a indiqué mercredi la ministre de l'Economie, à la l'issue du Conseil des ministres.

Christine Lagarde, ministre de l\'Economie et des Finances
Christine Lagarde, ministre de l'Economie et des Finances (France 2)

Ce modèle est calqué sur celui annoncé la semaine dernière par le gouvernement britannique, a indiqué mercredi la ministre de l'Economie, à la l'issue du Conseil des ministres.

"Les banques seront taxées sur les bonus qu'elles distribueront en 2010 au-delà de 27.500 euros, ce sera une taxation à 50%", a déclaré Mme Lagarde à la presse à l'issue du Conseil des ministres, au cours duquel elle a présenté la taxe et son projet de loi de régulation bancaire et financière", a-t-elle précisé.

"C'est une proposition qu'avait fait le président de la République le 25 août dernier, on a beaucoup milité pour qu'elle soit admise au niveau international. C'est maintenant une proposition britannique et française et je la défendrai au Parlement au mois de janvier", a-t-elle ajouté.

Cette "taxe exceptionnelle à circonstance exceptionnelle" sera incluse dans un projet de loi de finances rectificative, a également précisé Christine Lagarde.

Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique Gordon Brown ont justifié, vendredi dernier en marge du Conseil européen réuni à Bruxelles, le principe de cette taxation avec l'ambition de "montrer le chemin" aux autres pays européens.