Le plus gros paquebot du monde mis à l'eau aujourd’hui

Le plus gros et le plus cher paquebot jamais construit, l'Oasis of the Seas, est lancé aujourd’hui dans la Baltique par le chantier naval finlandais STX à Turku. Avec un coût de 900 millions d'euros, ce géant des croisières, commandé par la compagnie américaine Royal Caribbean, pourra transporter jusqu'à 6.360 passagers et 2.000 membres d'équipage.

(Radio France © France Info)

C’est un véritable parc d'attraction flottant.
STX Finlande, une filiale du constructeur naval sud-coréen STX, livrera le navire à la compagnie américaine au cours d'une cérémonie au port de Turku, dans le sud-ouest de la Finlande. Puis l'Oasis of the Seas traversera l'Atlantique pour gagner la côte est des Etats-Unis d'où il entreprendra son premier voyage de tourisme, de Fort Lauderdale à Haïti le 1er décembre.
Royal Caribbean a qualifié ce navire “de bateau le plus innovant et original à ce jour, (où) les zones de divertissement sont des petits villages en mer”.
Destiné aux jeunes familles comme aux passagers plus âgés et habituels de ce type de voyages, l'Oasis of the Seas vise à être plus un centre de loisirs qu'un bateau de croisière traditionnel qui naviguerait d'une escale à l'autre.

_ Le nouveau navire de divertissements proposera une piscine à vagues pour
surfer, un mur d'escalade, une tyrolienne au-dessus de la promenade, procurant une variété et un nombre d'activités tels que les passagers pourront rester toute la croisière à bord s'ils le souhaitent.
Des pièces de Broadway et des spectacles sur glace offriront des loisirs plus reposants.
De vrais arbres apporteront de l'ombre aux passagers dans les espaces publics du navire.
Doté de 16 ponts sur une hauteur de 65 mètres au-dessus de la ligne de flottaison, long de 360 mètres sur 47 m de large, ce géant dépassera de 32 mètres le Freedom of the Seas qui détenait jusqu'alors le record de longueur pour un bateau de croisière.

_ Royal Caribbean avait commandé l'Oasis of the Seas en 2006 et un navire-jumeau, l'Allure of the Seas, un an plus tard. Cette réplique sera livrée à l'automne 2010.

Le marché des croisières a le vent en poupe

Les milliers d'ouvriers du chantier naval finlandais de Turku qui ont travaillé sur l’Oasis of the Seas ne seront pas vraiment à la fête aujourd’hui pour le lancement du plus gros paquebot du monde.
La crise économique a brutalement vidé les carnets de commandes de la construction navale finlandaise et le chômage menace.
A St Nazaire, aux Chantiers de l'Atlantique, l'un des plus gros chantiers navals d'Europe, la commande de plusieurs paquebots comme le MSC Magnifica offre des perspectives positives. Et pour que le secteur sorte vraiment la tête de l'eau, le ministre de la Défense envisage la construction de navires de guerre.
Pourtant, de 1990 à 2008, le nombre de croisiéristes dans le monde est passé de 3,7 millions à 13 millions, soit une croissance annuelle moyenne de 7,4%, selon l'Association américaine Cruise Lines International Association (CLIA), qui regroupe 24 compagnies de croisières.Et la durée des voyages tend à s'allonger: 6,7 jours en 1981, contre 7,2 jours en 2008.
_ En France, le nombre de passagers sur les croisières maritimes est en hausse de 11% en 2008, avec 310.000 passagers selon un bilan publié au début de l’année.

Les réservations sont en hausse

Autrefois apanage des riches, les voyages en croisière se sont progressivement démocratisés, attirant jeunes et familles sur des navires toujours plus grands, devenus de véritables clubs de vacances flottants, constatent des experts.
“La croisière résiste mieux que les autres formules de vacances”, explique t -on à la filiale française de Costa Croisières.
Le croisiériste italien, numéro un en Europe, compte tripler sa clientèle en France.
Il vise 500.000 passagers à l'horizon 2013-2014.
MSC Croisières, un concurrent, table sur 100.000 clients en 2011 en France, le double de l’année dernière !

Mikaël Roparz