Cet article date de plus de treize ans.

Le Nobel d'économie attribué à deux Américains

Elinor Ostrom et Oliver Williamson ont été récompensés lundi pour leurs travaux sur "la gouvernance économique"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Elinor Ostrom est la première femme à recevoir le prix Nobel d'Economie depuis sa création en 1969. (© AFP - National Academy of Sciences)
Elinor Ostrom et Oliver Williamson ont été récompensés lundi pour leurs travaux sur "la gouvernance économique"Elinor Ostrom et Oliver Williamson ont été récompensés lundi pour leurs travaux sur "la gouvernance économique"

Née en 1933, Elinor Ostrom de l'Université d'Indiana est la première femme à être distinguée par le Nobel d'économie. Elle "a démontré comment les co-propriétés peuvent être efficacement gérées par des associations d'usagers", a précisé le comité.

D'un an son cadet, Oliver Williamson officie lui à l'Université californienne de Berkeley (ouest).

"Il a montré que les marchés et les organisations hiérarchiques, à l'image des entreprises, ont des structures de gouvernance alternatives qui diffèrent dans leur façon de résoudre les conflits d'intérêt".

Officiellement dénommé "prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel", le Nobel d'économie, est le seul à ne pas avoir été prévu dans le testament de l'industriel et philanthrope suédois.

Décerné depuis 1969 et financé par la banque centrale suédoise, il fonctionne néanmoins exactement comme les autres prix avec un comité et une dotation de 10 millions de couronnes (970.000 euros) à partager entre les lauréats.

Le Nobel d'Economie est une chasse gardée américaine, avec désormais 45 lauréats sur un total de 64. Cette saison 2009 est également très américaine, avec 11 lauréats sur 13 venant des Etats-Unis, la sensation étant venue vendredi à Oslo du Nobel de la Paix attribué à Barack Obama.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.