Le déficit du budget de l'Etat en exécution s'élevait à 134,8 milliards d'euros à la fin octobre

Il était de 60,7 milliards un an plus tôt, selon des chiffres publiés mardi par le ministère du Budget.L'écart de 74 milliards d'une année sur l'autre "s'explique principalement par l'incidence de la conjoncture économique sur l'évolution des recettes et, à hauteur de 31,3 milliards, par l'effet des mesures du plan de relance", selon Bercy.

Le ministère de l\'Economie et des Finances, à Paris, dans le quartier de Bercy
Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, dans le quartier de Bercy (France 2)

Il était de 60,7 milliards un an plus tôt, selon des chiffres publiés mardi par le ministère du Budget.

L'écart de 74 milliards d'une année sur l'autre "s'explique principalement par l'incidence de la conjoncture économique sur l'évolution des recettes et, à hauteur de 31,3 milliards, par l'effet des mesures du plan de relance", selon Bercy.

Au 31 octobre, les dépenses totales (budget général et prélèvements sur recettes) atteignaient 303,2 milliards d'euros contre 293,4 milliards un an plus tôt, selon le ministère.

Hors plan de relance, les dépenses du budget général diminuent d'une année sur l'autre de 3,2 milliards d'euros. A périmètre constant, la baisse atteint 4,6 milliards en raison d'une nette diminution de la charge de la dette (-6,8 milliards à périmètre constant), "conforme à la dernière prévision retenue dans le projet de loi de finances rectificative de fin d'année", précise le communiqué.

Sur l'ensemble de 2009, le gouvernement table sur un déficit record pour l'Etat de 141 milliards d'euros.

Le produit des recettes fiscales en baisse de 49 milliards
Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements et hors prélèvements sur recettes) s'établissaient quant à elles à 186,2 milliards d'euros à fin octobre contre 239,9 milliards à la même date en 2008.

Le produit des recettes fiscales nettes s'élève à 171,1 milliards, en baisse de 49,4 milliards par rapport à fin octobre 2008. "Cette baisse marquée est imputable à la dégradation de la conjoncture économique et, à hauteur de 14,8 milliards, aux mesures fiscales mises en oeuvre dans le cadre du plan de relance", précise le ministère.

Les dépenses totales de l'Etat ont augmenté de 3,3% pour atteindre 303,2 milliards, contre 293,4 fin octobre 2008.