Cet article date de plus de six ans.

Le chômage repart à la hausse en septembre, +0,6%

3.432.500 personnes étaient inscrites à Pôle emploi fin septembre, 0,6% de plus qu'en août. Sur un an, la progression est de 4,3%. Le ministre du Travail n'indique pas de chiffres et se borne à constater que la progression ralentit ce trimestre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© MaxPPP)

Après une brève accalmie en août - la première de l'année -, le chômage est donc reparti à la hausse en septembre. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A s'établissait, fin septembre, à 3.432.500. Soit une hausse de 0,6% par rapport au mois précédent, et une progression de 4,3% sur un an.

Si l'on ajoute les demandeurs d'emploi inscrits en catégorie B et C, ceux qui travaillent un peu mais restent toujours inscrits à Pôle emploi, on arrive à 5.128.200 chômeurs en France métropolitaine, +1% par rapport au mois précédent, +5,7% sur un an.

Le chômage des jeunes, c'est-à-dire de moins de 25 ans, suit cette courbe : +0,4% , mais -1,2% sur un an en catégorie A (+0,7% si l'on ajoute les catégories A, B et C, +1% sur un an) ; celui des seniors, plus de 50 ans, augmente de 1%, et de 11,1% sur un an (+1,1% si l'on ajoute les trois catégories, +11,2% sur un an).

La conjoncture ne s'améliore pas, selon Eric Heyer, économiste à l'OFCE
--'--
--'--

Des chiffres pas très favorables donc. Le gouvernement, qui ne donne jamais le chiffre de l'augmentation, se contente de noter un ralentissement de la progression mensuelle moyenne pendant ce trimestre, grâce notamment aux contrats de génération pour les seniors. "Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets" , note François Rebsamen, le ministre du Travail.

 (chômage)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.