Labels régionaux : les marques régionales ont pris le pas sur l’origine nationale

Publié Mis à jour
Labels régionaux : les marques régionales ont pris le pas sur l’origine nationale
Article rédigé par
D. Sébastien, T. Paga, T. Simonet, G. Sabin, P. Evêque - France 2
France Télévisions

Si le "made in France" est de plus en plus prisé au moins par les politiques, il y a mieux aujourd’hui : les produits régionaux. Partout, des labels régionaux se développent, que ce soit pour les objets artisanaux ou les spécialités gastronomiques.

Elles se veulent le reflet d’un savoir-faire, d’un terroir. Elles portent le nom d’un territoire, promesse d’authenticité des marques régionales, de plus en plus nombreuses. Mais sont-elles vraiment la garantie d’une origine 100 % locale ? Dans le Jura par exemple, dans une entreprise familiale de tourneur sur bois, la matière première vient des forêts alentour, du buis utilisé pour fabriquer des petites pièces de bois, notamment des cochonnets pour la pétanque. A l’arrivée, les produits sont dûment estampillés, et depuis quelques temps, l’origine locale a pris le pas sur l’origine nationale.

Vigilance du consommateur sur les caractéristiques du produit

Anselme Hoffmann est l’un des fondateurs de la marque Made in Jura. Il est la tête d’une PME qui fabrique des tapis d’entrée technique pour les hôtels ou les aéroports par exemple. "Le prix de revient unitaire du tapis doit être de plus de 50 % jurassien", explique-t-il. Le plus souvent, les marques locales sont gérées par des associations. Elles contrôlent elles-mêmes le respect de leur charte. C’est donc malgré tout au consommateur d’être vigilant sur les caractéristiques du produit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.