Cet article date de plus de dix ans.

La zone euro se dit prête à débloquer un prêt vital de 8 milliards d'euros en faveur de la Grèce.

La Grèce a impérativement de ses fonds pour pouvoir sortir la tête de l'eau.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (CLEMENS BILAN / DDP / AFP)

La Grèce a impérativement de ses fonds pour pouvoir sortir la tête de l'eau.

A Bruxelles, un accord a été trouvé entre les ministres des pays concernés. La décision prise ne porte toutefois que sur le versement de la part du prêt financée par l'Europe, soit 5,8 milliards d'euros. Le reste sera versé par le Fonds monétaire international qui devrait se réunir plus tard pour prendre une décision sur le sujet.

Or, des divergences importantes sont apparues cette semaine entre les experts européens et ceux du FMI sur la viabilité de la Grèce à l'issue de l'inspection conjointe qu'ils ont menée au sein de la troïka des bailleurs de fonds (Commission européenne, Fonds monétaire international, Banque centrale européenne).

Le FMI semble estimer que la Grèce est sur une pente glissante qui rend incertaine sa capacité à faire face au poids de sa dette. Le gouvernement grec s'est du reste inquiété publiquement jeudi de ces divergences d'évaluation.

Malgré la situation difficile du pays, la troïka des bailleurs de fonds a néanmoins rendu un avis favorable au versement du prêt. Les ministres de la zone euro ont rendu leur décision après que le Parlement grec a adopté la veille une nouvelle cure de rigueur, en dépit de la protestation de la population avec une grève générale dans tout le pays.

Le plan prévoit de nouvelles coupes salariales et le placement en chômage technique d'environ 30.000 personnes dans le secteur public.

Au total, plus de 50.000 personnes avaient défilé dans les rues d'Athènes jeudi, au lendemain d'une manifestation géante qui avait réuni plus de 70.000 personnes dans la capitale et 125.000 dans tout le pays, selon la police. Le versement effectif du prêt est prévu en novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.