Cet article date de plus de six ans.

La surtaxe obligatoire des CDD compromise

Le gouvernement veut introduire dans la loi Travail le principe d’une surtaxation obligatoire des contrats à durée déterminée mais les députés socialistes sont réticents. C’est un engagement que Manuel Valls pourrait ne pas tenir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Christophe Sirugue, le rapporteur à l'Assemblée du projet de loi travail © maxPPP)

 L’amendement du gouvernement n’est pas encore rédigé que déjà les députés socialistes freinent des quatre fers. Lors de la réunion du groupe hier à l’assemblée le rapporteur du projet de loi a dit aux députés PS : "Je suggère qu’on laisse ça aux partenaires sociaux". Ce sont eux qui ont la main sur le dossier, un accord datant de 2013 a déjà fixé une taxe sur les CDD. Ce que le gouvernement veut ajouter c’est l’obligation d’une nouvelle surtaxe. Il laisserait ensuite les syndicats et le patronat décider du montant et des modalités de cette surtaxe. Mais ça ne plait pas à certains députés et surtout pas au plus influent d’entre eux : Christophe Sirugue, le rapporteur du projet de loi El Khomri, c’est donc mal parti pour cette mesure proposée par le Premier ministre pour calmer la grogne des jeunes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.