Cet article date de plus de dix ans.

La présidente du Medef,Laurence Parisot, souhaite que l'âge légal du départ à la retraite permette l'équilibre financier

"Si rien n'est fait, le déficit du régime général sera de 40 milliards d'euros en 2030 et de 100 milliards en 2040. Aujourd'hui, pour une année de pension versée (...) un mois et demi est financé par l'endettement", a-t-elle dit."Il faut remettre l'âge légal de départ à 65 ans", a-t-elle lancé devant des chefs d'entreprisedes Alpes-Maritimes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Laurence Parisot (AFP - Eric Piermont)

"Si rien n'est fait, le déficit du régime général sera de 40 milliards d'euros en 2030 et de 100 milliards en 2040. Aujourd'hui, pour une année de pension versée (...) un mois et demi est financé par l'endettement", a-t-elle dit.

"Il faut remettre l'âge légal de départ à 65 ans", a-t-elle lancé devant des chefs d'entreprisedes Alpes-Maritimes.

"Si nous en étions restés à 65 ans, comme c'était le cas avant 1983, nous n'aurions pas besoin de cette réforme et les caisses seraient aujourd'hui bénéficiaires. Le débat porterait sur l'augmentation des pensions ou sur la baisse des cotisations", a-t-elle ajouté.

"Le Medef va donc se battre jusqu'au bout pour une vraie réforme. Pour un retour à l'équilibre, nous proposons d'allonger la durée des cotisations d'un semestre plutôt qu'un trimestre par année", a-t-elle poursuivi, selon l'édition de jeudi de Nice Matin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.