La Fondation Assistance aux animaux épinglée par la Cour des comptes

La Cour des comptes épingle la Fondation Assistance aux animaux pour la gestion opaque de ses fonds. Le ministère de l'Économie peut à présent décider de lui retirer son agrément fiscal.

(Les dons récoltés par la fondation doivent servir à assurer la défense et la protection des animaux © Biosphoto / Mark Raycroft)

La Fondation Assistance aux animaux promettait "l'amour en plus" pour les animaux abandonnés ou maltraités. Dans son  rapport , la Cour des comptes pointe du doigt sa gestion opaque des dons recueillis, ce qui permet au ministère de l'Economie de lui retirer son agrément fiscal.

Dans ses campagnes, la Fondation a toujours joué sur la corde sensible en s'adressant directement aux donateurs : "Les animaux ont besoin de votre aide", "Venez nous adopter." Et cette stratégie fonctionne. Entre 2011 et 2014, la fondation a récolté plus de 13 millions d'euros de dons et de legs.

Ces dons devaient servir à ouvrir des maisons de retraite paradisiaques pour les animaux, ou des centres d'accueil façon Arche de Noé. Mais en y regardant de plus près, l'argent récolté n'a pas entièrement servi au bien-être des animaux.

50 millions d'euros mis de côté

Selon le rapport de la Cour des comptes, près du quart des recettes de la Fondation ont été utilisés à une autre finalité, notamment la constitution d'un "matelas" de plus de 50 millions d'euros.

La fondation se défend d'avoir voulu détourner les fonds récoltés et explique avoir fait des réserves pour l'avenir. Mais la Cour des comptes lui reproche de ne pas en avoir informé les donateurs et constate "la non-conformité de l'emploi des fonds aux objectifs de l'appel à la générosité publique".

Si son agrément fiscal lui est retiré, la Fondation ne pourra plus proposer d'allégements fiscaux en échange de dons, ce qui impliquera forcement une baisse de ses bienfaiteurs. C'est désormais au ministre de l'Économie de prendre la décision finale de retirer ou non l'agrément à la Fondation.