Cet article date de plus de six ans.

Croissance nulle au deuxième trimestre 2015, selon une première estimation de l'Insee

Selon l'institut statistique, au deuxième trimestre 2015, le PIB en volume est stable : 0%, après 0,7% au premier trimestre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cette stagnation s'explique en partie par le fléchissement de la consommation des ménages (+0,1% contre +0,9%). (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)

Pas de croissance au deuxième trimestre 2015 en France. Selon une première estimation de l'Insee, publiée vendredi 14 août, le PIB en volume est stable, après une augmentation de 0,7% au premier trimestre.

Ce chiffre "conforte notre objectif" d'une croissance de 1% en 2015, a réagi dans la foulée le ministre des Finances, Michel Sapin. "Après un premier trimestre très dynamique, le niveau de l'activité se maintient", s'est-il félicité.

La consommation des ménages a fortement fléchi

Moteur attendu d'une reprise économique durable, l'investissement des entreprises a ralenti au deuxième trimestre (+0,2% après +0,6% au premier trimestre), tandis que la consommation des ménages a fortement fléchi (+0,1% après +0,9%). Le commerce extérieur a contribué positivement à l'évolution du PIB (+0,3 point après -0,3), mais a été plombé par les variations de stocks (-0,4 point).

Autre élément marquant de cette première estimation, l'investissement des ménages accentue encore son recul au printemps (-1,6% après -1,1%). Les exportations ont en revanche accéléré (+1,7% après +1,3%), notamment celles de matériels de transport (+8,2% après +0,1%), mais celles de produits pétroliers raffinés ont fortement ralenti (-7,5% après +13%). Dans le même temps, les importations ont ralenti (+0,6 après +2,2%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.