Cet article date de plus de six ans.

La baguette de pain minute, star du concours Lépine

Le palmarès du célèbre concours Lépine a été dévoilé ce samedi soir, dans le cadre de la Foire de Paris. La 113e édition a choisi, parmi les 550 inventions diverses et variées présentées pour l'occasion, de récompenser celle de Jean-Louis Hecht. Ce Lorrain a mis au point un distributeur de pain révolutionnaire : il cuit votre baguette en quelques secondes seulement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Marie Chaffard Radio France)

Beaucoup de prix sont distribués à la fin du concours Lépine. Mais il en est un seulement qui consacre définitivement un inventeur de génie, celui du président de la République, un vase en porcelaine de Sèvres.

Cette année, pour la 113e édition du concours, ils étaient plus de 550 à espérer voir leur invention primée. Et c'est finalement le Lorrain Jean-Louis Hecht, et son frère Jean-Claude, qui ont vu leur "bébé" consacré. Depuis dix ans, il travaille sur un distributeur de pain révolutionnaire, qui cuit une baguette en une dizaine de secondes, comme ça, en pleine rue. Plusieurs machines sont déjà installées à travers le territoire, dont une à Paris, près du parc des Buttes-Chaumont.

Le prix du président de la République vient donc récompenser le travail d'une vie, ou presque, pour Jean-Louis Hecht, déjà vainqueur en fin d'année dernière du concours Lépine européen à Strasbourg. Ce boulanger explique qu'il a eu l'idée en étant dérangé sans cesse par des clients tardifs voulant à tout prix leur baguette...

Deuxième place pour Raoul Parienti et son système de repassage intégré à un miroir pivotant. Et troisième place pour Romain Leismer, Manon Commun, Arthur Loisillier, Violaine Margueron et Théophile Micolon pour leur stylo d'injection d'insuline pour les diabétiques.

Par le passé, le concours Lépine a récompensé des objets devenus aujourd'hui courants, comme le stylo à bille, le presse-puréen le fer à repasser vapeur...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.