Cet article date de plus de douze ans.

L'organisation confirme un ralentissement de la croissance aux Etats-Unis et en Europe en 2011

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE ) prévoit un croissance mondiale de 4,2% l'an prochain, après 4,6% cette année.Dans les pays industrialisés de la zone OCDE, la croissance serait de 2,3% contre 2,8% attendus auparavant.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Organisation de coopération et de développement économiques

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE ) prévoit un croissance mondiale de 4,2% l'an prochain, après 4,6% cette année.

Dans les pays industrialisés de la zone OCDE, la croissance serait de 2,3% contre 2,8% attendus auparavant.

Aux Etats-Unis, la révision à la baisse est plus nette encore: son économie progresserait de 2,7% en 2010 (contre 3,2% attendus en mai dernier) puis de seulement 2,2% en 2011 (contre 3,2%), avant le rebond de 2012, à 3,1%.

La zone euro, elle, ferait un peu mieux que prévu cette année, à 1,7% au lieu de 1,2%, mais le rythme de la croissance stagnerait l'an prochain à 1,7% (contre 1,8% attendu auparavant). Les économies de la monnaie unique progresseraient de 2% en 2012.

Enfin, le Japon devrait connaître un rebond marqué cette année à 3,7%, contre 3% prévus en mai, mais la rechute sera plus forte, à 1,7% l'an prochain (contre 2%) puis 1,3% en 2012.

"Les risques adverses demeurent substantiels" et "les déséquilibres mondiaux encore élevés, s'accentuant dans certains pays", laissent craindre une "fragilisation de la reprise", affirme le chef économiste de l'OCDE Pier Carlo Padoan dans le rapport, appelant à une "action coordonnée des politiques macroéconomiques" et "de taux de change".

Les prévisions pour la France

L'OCDE table désormais sur une croissance en France de 1,6% en 2010, 1,6% également en 2011 et 2% en 2012.

Dans ses dernières "Perspectives économiques" publiées en mai, elle prévoyait pour la France une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,7% cette année et 2,1% l'an prochain.

Sauf pour cette année, c'est moins que les prévisions du gouvernement français, qui a inscrit dans son projet de budget une prévision de 1,5% en 2010, 2% en 2011 et 2,5% à partir de 2012.

En France, la croissance devrait accélérer progressivement grâce à l'investissement des entreprises et à l'exportation, indique l'OCDE, et la consommation privée devrait aussi se redresser régulièrement. Une très grande incertitude entoure à la fois l'activité économique à l'étranger et l'évolution des taux de change, relève toutefois l'OCDE.

Le taux de chômage, qui a atteint un "point haut" à 10% de la population active, devrait s'élever à 9,7% en 2010, et ne baisser qu'assez peu, selon l'OCDE, qui table sur un chômage à 9,5% l'an prochain et 9,3% en 2012. L'OCDE adresse un satisfecit au gouvernement français qui, pendant la crise, s'est efforcé de "préserver le lien des travailleurs licenciés avec le marché du travail".

La réforme des retraites qui vient d'être adoptée, devrait selon l'OCDE, augmenter le taux d'activité des travailleurs âgés tout en contribuant à une amélioration structurelle des finances publiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.