Cet article date de plus de huit ans.

L'emploi, ce service public mal-aimé des Français

Seulement 38% des Français ont une opinion positive des services publics, si l'on en croit le 17e baromètre de l'Institut Paul Delouvrier que France Info a pu consulter. Parmi tous les services, celui de l'emploi reste le plus mal perçu, alors qu'il est jugé prioritaire.
Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (La lutte contre le chômage est jugée prioritaire par 58% des sondés © MaxPPP)

Le chiffre est stable par rapport à l’année dernière : seulement 38% des Français ont une opinion positive des services publics, à lire les conclusions du 17e baromètre de l'Institut Paul Delouvrier que France Info a pu consulter. Parmi tous les services, celui de l'Emploi reste le plus mal perçu, alors qu'il est jugé prioritaire. 

Seulement 13% des sondés se disent satisfaits 

Rien ici de surprenant : avec un peu plus de 3.400.000 chômeurs sans aucune activité en France et dans les DOM fin 2015, le service public de l'Emploi n'est pas remonté dans l'estime des Français : 13% d’entre eux seulement en ont ainsi une bonne opinion, selon le baromètre de l'Institut Paul Delouvrier. Quant aux usagers, moins de la moitié d'entre eux (46%) se disent satisfaits de l'agence avec laquelle ils sont en contact. 

Pour 63% des sondés, des économies sont possibles 

En ligne de mire, la compétence des personnes chargées de l'orientation, qualifiée d’insuffisante pour 63% des chômeurs sondés. Ils sont encore plus nombreux à déplorer le manque d'offre d'emplois adaptés à leur profil, ou l'efficacité des formations proposées. En revanche, le montant des allocations chômage, la durée des versements et l'accueil réservé est jugé satisfaisant par plus de la moitié des usagers. Enfin, 63% d'entre eux pensent que le service public de l'emploi est en mesure de faire des économies importantes, sans diminuer pour autant la qualité du service rendu. 

Loin derrière l’emploi, l’Education nationale et la santé publique 

Selon le baromètre, les priorités des Français en matière de services publics sont dans la continuité de 2014. Ainsi, la lutte contre le chômage est jugée prioritaire par 58% d’entre eux. Suivent ensuite l’Education nationale (37%) et la santé publique (37%).  Cette année, on note cependant un effet "post-attentats", qui se traduit par un frémissement sur leurs attentes vis-à-vis des services publics de la justice (jugés prioritaires par 29% d’entre, contre 26% auparavant), de la police (28%, +2) et de la défense nationale (13%, +2).

En écho à la COP21, on constate une progression dans la priorité accordée à l’environnement (16%, +3 sur un an et +10 par rapport à 2013). L’emploi reste cependant au cœur des attentes, devançant de plus de 20 points l’Education nationale et la santé publique, à égalité en deuxième position.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.