Cet article date de plus d'un an.

Pâques : le chocolat subit également l’inflation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Pâques : le chocolat subit également l’inflation
Article rédigé par France 2 - M. Larguet, J. Mimouni, C. Pain, J. Weyl, A. Lepinay, M. Marini
France Télévisions
France 2
Le chocolat fait partie des produits fortement impactés par l’inflation. À l’approche de Pâques, les Français tentent néanmoins de se faire plaisir.

C’est l’heure du choix pour cette mère de quatre enfants. Sur les rayons de cette supérette marseillaise, hérissons, poules et lapins en chocolat ont fait leur apparition. C’est tentation contre raison. "On va devoir un petit peu serrer la ceinture", raconte-t-elle. Le gérant, lui, s’attend déjà à vendre moins de chocolats cette année. Il l’a constaté, les clients sont beaucoup plus regardants sur les étiquettes. "Les clients en prennent moins et de plus petite taille", résume Yannick Beganton.

Deuxième moment le plus important pour les chocolatiers

Dans cette chocolaterie artisanale d’Île-de-France, on a dû faire face à la flambée du prix de l’énergie et des matières premières. "Tout ça fait que la hausse tarifaire on ne peut pas l’absorber entièrement", résume Christophe Bertrand, gérant de La reine Astrid à Savigny-sur-Orge (Essonne).  Ici, on tient à contenter toutes les bourses. Ces clients veulent faire plaisir à leurs petits-enfants : "On préfère avoir quelque chose de qualité plutôt que beaucoup et moins bon." Avec Noël, Pâques est le deuxième moment le plus important pour les chocolatiers. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.