Infographies Inflation : découvrez le prix du panier de courses de franceinfo dans votre département

Article rédigé par
Géraldine Houdayer - Théo Uhart
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Une partie des produits du panier franceinfo et France Bleu en partenariat avec NielsenIQ (Illustration). (STEPHANIE BERLU / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
Tous les mois, franceinfo fait les courses et suit l'évolution de 37 produits du quotidien, alimentaires et d'hygiène, département par département, pour mesurer au plus près l'inflation sur le ticket de caisse.

Une valeur d'une centaine d'euros au niveau national, et une inflation sur un an supérieure à celle annoncée par l'Insee sur les produits alimentaires : le panier de courses franceinfo , en partenariat avec France Bleu et NielsenIQ, confirme que l'inflation du ticket de caisse, celle du quotidien, est bien plus forte que l'inflation générale. On vous détaille les résultats du panier franceinfo, que l'on actualisera chaque mois.

>> CARTE. Inflation : votre département est-il plus ou moins cher que les autres ?

Au global, notre panier, composé de 37 produits représentatifs des courses des Français, coûtait en moyenne 100,72 euros début novembre en France. En douze mois, selon les données fournies par NielsenIQ, son prix a augmenté de 14,4%. Soit 12 euros en plus sur le ticket à chaque passage en caisse. Vous pouvez consulter la situation dans votre département sur notre carte interactive.


La Vendée, département le moins cher de France, s'en sort le mieux avec un prix du panier à 95,89 euros et une augmentation sur un an parmi les plus faibles également. D'autres départements tirent leur épingle du jeu, particulièrement dans l'Ouest, quand d'autres cumulent prix fort et inflation au plus haut. C'est le cas de Paris, département le plus cher de France, des Alpes-Maritimes, qui affiche un panier à 108 euros avec une inflation à près de 16%, ou de la Loire. Ce département se classe 12e sur le prix du panier, et pointe à la 6e place sur l'inflation. En clair, dans ces départements, les prix sont non seulement plus élevés qu'ailleurs mais en plus ils y augmentent plus rapidement que la moyenne.

Un panier représentatif des courses des Français

Ce panier franceinfo, en partenariat avec France Bleu, est composé de produits de base pour l'alimentation et l'hygiène, composition validée par les experts de NielsenIQ, un cabinet spécialiste de la consommation avec lequel nous nous sommes associés pour ce projet. Des spaghettis, des petits pois, du déodorant... Au total, ce sont 37 produits dont franceinfo suivra l'évolution des prix au fil des mois. Plus de la moitié d'entre eux sont des produits premiers prix ou de marque distributeurs (les marques Auchan, Carrefour, Super U...). Un choix assumé car les consommateurs ont largement basculé vers ces produits avec l'inflation, et car ce sont les produits qui augmentent le plus : +15% sur un an, quand les produits des marques nationales comme Panzani ou Danone n'ont augmenté que de 9%, d'après les données de NielsenIQ.

La composition du panier franceinfo, en partenariat avec France Bleu et NielsenIQ. (STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

Parmi ces produits, les évolutions sont inégales. Trois d'entre eux font la course en tête : la farine de blé premier prix (+43% sur un an), les steaks hachés surgelés de marque distributeur (+32%) et la sauce tomate de marque (+28%), suivis de près par le papier toilette premier prix, dont les prix sont en hausse de 28% sur un an. "Il y a beaucoup de facteurs qui se sont additionnés au cours de l'année 2022, rappelle Emmanuel Cannes, expert inflation et prix au cabinet NielsenIQ. En premier lieu, la guerre en Ukraine, qui a un impact direct sur le cours des céréales, la matière de base pour la farine. Sur le steak haché surgelé, il y a à la fois le phénomène d'alimentation animale [avec la hausse du prix des céréales] et la hausse du coût de l'électricité qui joue sur le cycle de production, mais aussi sur les charges des magasins, de plus en plus élevées, qui se répercutent sur le prix final."

Plus étonnante à première vue, la hausse du papier toilette (+25% sur un an et même +28% sur le papier hygiénique premier prix) s'explique de son côté "par la hausse du papier en général", alimentée par l'augmentation de la matière première et par celle de l'énergie qui réhausse les coûts de transformation du bois en papier, puis du papier en papier toilette, détaille NielsenIQ.

Les prix augmentent plus vite là où ils sont déjà hauts

Globalement, le panorama de l'évolution des prix du panier ressemble à celui de l'indice des prix par département : les prix augmentent plus fortement là où ils sont déjà élevés, moins rapidement là où ils étaient déjà faibles. Des prix qui s'expliquent d'une part par la présence de grandes agglomérations (Paris, Lyon, Marseille, Nice) où la vie est plus chère, notamment pour les loyers des magasins, ce qui les oblige à des prix plus élevés, d'autre part par la situation géographique de certains départements. Le panier franceinfo en Haute-Savoie augmente ainsi de 15% sur les douze derniers mois. Ce qu'Emmanuel Cannes explique par le relief du département. 

"Il y a une logistique de transport plus lourde. Pour livrer, il faut par exemple passer un col, donc forcément en termes de frais d'essence, il y a des coûts qui se répercutent sur la livraison et on le retrouve aussi sur le prix consommateur."

Emmanuel Cannes, expert prix et inflation au sein du cabinet NielsenIQ

à franceinfo

Alors jusqu'à quand l'inflation va-t-elle galoper ? "On s'attend encore à des hausses au moins sur le premier trimestre", déclare Emmanuel Cannes. Il y a déjà un effet mécanique parce que les hausses de prix ont commencé en avril. Donc on va toujours se comparer par une période par rapport à une période un peu basse." Un autre élément pourrait alimenter la hausse des prix : la fin des négociations commerciales entre producteurs, industriels et distributeurs. "Les hausses demandées par les fabricants sont pour la plupart au-delà des deux chiffres. Donc forcément, il devrait y avoir aussi un impact post-négociations au mois de mars, au mois d'avril". NielsenIQ prévoit donc une forte inflation au moins jusqu'au milieu de l'année prochaine.


Méthodologie

franceinfo et France Bleu se sont associés au cabinet NielsenIQ, cabinet spécialisé dans le suivi de la consommation, pour établir ce panier. Sa composition a été validée par les experts de NielsenIQ, et visait à répondre à deux objectifs : être au plus proche de la consommation des ménages, avec un panier de produits alimentaires et d'hygiène du quotidien, et être le plus mixte possible dans sa composition, en mélangeant produits de marque nationale, produits de marques distributeurs et produits premiers prix. Là encore, nous avons travaillé avec NielsenIQ pour attribuer à chacun des produits précédemment choisis la typologie la plus fidèle aux comportements de consommation, avec une forte représentation dans notre panier des produits premiers prix et de marque distributeurs. Un choix expliqué par les tendances de ces dernières semaines : les Français se sont massivement tournés vers ces produits pour pallier l'inflation et s'ils restent encore bien moins chers que les autres, c'est aussi sur eux que la hausse des prix est la plus importante.

Chacun de ces produits a alors été rattaché à une des plus de 500 catégories de produits que surveille NielsenIQ, qui nous a fourni l'inflation moyenne de la catégorie sur le mois de novembre. NielsenIQ nous a également donné le prix moyen du produit en France sur quatre semaines (du 10 octobre au 6 novembre 2022. L'inflation du panier a ensuite été obtenue en calculant la moyenne des inflations. Pour obtenir le prix du panier par département, nous avons appliqué au montant national l'indice des prix de chaque département. Vous trouverez ci-dessous la liste exhaustive des produits présents dans notre panier.

Vous n'y trouverez pas de fruits et légumes frais, car la base de données à laquelle nous avons eu accès ne permettait pas de suivre les fruits et légumes en vrac.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le panier de courses franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.