Cet article date de plus d'un an.

Cours du blé en baisse : une facture toujours élevée en caisse

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Cours du blé en baisse : une facture toujours élevée en caisse
Article rédigé par France 2 - M.Justet, P-L.Monnier, J.Messa, S.Lisny, E.Delevoye, C.Pary, M.Le Rue
France Télévisions
France 2
Les cours des matières premières sont en baisse et pourtant, aux caisses des supermarchés, la note est de plus en plus salée. Comment expliquer ce phénomène ?

Dans le panier du 13 Heures cette semaine, on retrouve des pâtes, de la farine ou encore du pain de mie. Ces trois aliments ont un point en commun : le blé. Son cours a baissé ces derniers mois et pourtant, la facture des consommateurs continue d'augmenter. Comment expliquer une telle différence ? "Il y a quelque chose qui ne va pas là. Si les prix sont en baisse et pas chez le consommateur, ça n'est pas répercuté ", commente une consommatrice. Des paquets de gâteaux ont continué à augmenter de plus 14% en un an. Ces hausses sont liées en partie à des négociations entre les industriels et les distributeurs en début d'année. Face aux baisses des cours mondiaux, les enseignes comptent bien renégocier les prix. 

Les industriels temporisent

"Nous c'est ce qu'on appelle à Système U, se remettre autour de la table des négociations pour tenir compte des baisses des matières premières et les répercuter aux consommateurs", explique le directeur général de Système U. Pourtant, les industriels temporisent. Ils évoquent des délais de fabrication avec des matières premières achetées plusieurs mois voire un an avant l'arrivée des produits en rayon. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.