Inflation 2022

Résumé de la rubrique

Après la récession record due à la crise du Covid-19 et aux confinements successifs destinés à ralentir l'épidémie, la reprise économique se double d'une inflation accrue, à cause notamment de la flambée des cours de matières premières (gaz, métaux, blé et autres produits agricoles...) mais aussi de tensions sur certaines chaînes d'approvisionnement (semi-conducteurs par exemple).

L'Insee définit l'inflation comme "la perte du pouvoir d'achat de la monnaie qui se traduit par une augmentation générale et durable des prix". Il s'agit d'un phénomène qui frappe l'économie nationale dans son ensemble (ménages, entreprises...), et qui doit être distingué de l'augmentation du coût de la vie.

Pour calculer l'inflation, l'Insee utilise l'indice des prix à la consommation (IPC). L'institut statistique souligne cependant que cette mesure est partielle, l'inflation couvrant un champ plus large que celui de la seule consommation des ménages.

La hausse des prix à la consommation en France a continué à s'accélérer en fin d'année 2021, avec une inflation de 2,8% en novembre, contre 2,6% en octobre, 2,2% en septembre, 1,9% en août et 1,2% en juillet.

Face à la hausse des prix et pour soutenir le pouvoir d'achat, le gouvernement de Jean Castex a annoncé plusieurs mesures, notamment le versement d'une "indemnité inflation" de 100 euros aux 50% de Français touchant moins de 2 000 euros net par mois. Une rallonge de 100 euros a également été accordée aux ménages déjà bénéficiaires du chèque énergie.