VIDÉO. Engie : le groupe "ne sera pas démantelé" assure Elisabeth Borne, mais des "réorganisations" sont possibles

La ministre de la Transition écologique et solidaire réagit sur franceinfo aux propos tenus par le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui s'était inquiété d'un éventuel  "démantèlement" de la société après l'éviction de sa directrice générale Isabelle Kocher.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Je peux vous garantir qu'Engie ne sera pas démantelée", promet la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, mercredi 12 février sur franceinfo. Elle répondait au président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui le 6 février sur franceinfo avait dénoncé un éventuel "démantèlement" de la société favorisé par l'éviction, avec l'accord de l'État, de sa directrice générale Isabelle Kocher.

La ministre a toutefois laissé la porte ouverte à des "réorganisations" du groupe pour trouver "une bonne organisation, la plus efficace pour mener cette transition énergétique" vers "des énergies décarbonées", avant de répéter : "Il n'est en aucun cas question de démanteler Engie."

Elle a enfin refusé de préciser quelles pourraient être ces "meilleures organisations" : "On ne va pas faire des spéculations comme le fait Xavier Bertrand sur l'avenir d'Engie", a-t-elle conclu.

La ministre a toutefois laissé la porte ouverte à des \"réorganisations\" du groupe.
La ministre a toutefois laissé la porte ouverte à des "réorganisations" du groupe. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)