Vidéo Ces employés ont réussi à sauver leur usine de papier 100% recyclé

Publié
Article rédigé par

“Cette belle usine qu’il y a derrière, elle va redémarrer. On a réussi !” Alors que la toute dernière usine de papier journal 100% recyclé était menacée de fermeture, trois salariés de l’entreprise se sont battus pendant deux ans pour la sauver.

Il y a un peu plus de deux ans, le propriétaire finlandais de la Chapelle-Darblay annonçait sa fermeture définitive et le licenciement de ses 228 salariés. Aujourd’hui, Julien, Cyril et Arnaud ont réussi à trouver un repreneur pour relancer l’usine. 

Quand on s’est vus, on était à trois jours d’être licenciés. Et il s’en est passé des choses depuis

Construite en 1927, la Chapelle Darblay, située à Grand-Couronne, près de Rouen, risquait la fermeture définitive. Mais aujourd’hui, l'usine a le droit à une seconde vie grâce au combat acharné de ses trois derniers employés. 

“Elle ne sera pas démolie, elle a été reprise, rachetée.” Après deux ans de lutte pour garder leur usine ouverte, Julien, Cyril et Arnaud ont finalement réussi à sauver leur entreprise.

Deux industriels ont récemment indiqué être intéressés pour reprendre l’entreprise de papier journal 100% recyclé. “On a réussi à ce que ça reste debout, à ce qu’on se fasse une autre idée de ce que c’est, une usine.” 

“Ils se sont rendu compte que oui, on avait raison, et que non, on ne mentait pas.” Grâce à cette réouverture, la Chapelle Darblay va désormais pouvoir “recréer de l’emploi”.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.