Cet article date de plus de deux ans.

Territoire de Belfort : les salariés d'Eurocast à Delle bloquent leur usine pour obtenir une hausse de salaire

Les salariés de la fonderie Eurocast à Delle (Territoire de Belfort) demande une augmentation de salaire tandis que la direction propose une prime exceptionnelle.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée de l'usine Eurocast à Delle, dans le Territoire de Belfort. (CAPTURE ECRAN GOOGLE STREET VIEW)

Pour le deuxième jour consécutif, les salariés d'Eurocast à Delle (Territoire de Belfort), poursuivent le blocage de leur usine, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard, jeudi 21 mars. Ils contestent les propositions faites par la direction de la fonderie dans le cadre des négociations salariales annuelles.

Un ouvrier dans l'atelier qui travaille en 3x8, aujourd'hui il gagne 1 300 euros.

Messaoud Drideche
délégué CGT de l'usine

à France Bleu Belfort-Montbéliard

La direction propose une prime exceptionnelle allant jusqu'à 350 euros pour les 140 salariés du site. Mais, les salariés "demandent une augmentation de salaire de 100 euros sur la base", explique Messaoud Drideche, délégué CGT chez Eurocast à France Bleu Belfort-Montbéliard.

Toutefois le délégué CGT précise que ce n'est pas 100 euros que toucheront les salariés "sachant qu'il y a 23% de charges, ce qui lui ferait gagner en plus à peu près 77 euros net sur sa fiche de paye tous les mois, de 1 300 il passerait à 1 377 euros". Pour le moment, les discussions sont au point mort. Eurocast est spécialisé dans la fonderie, et travaille principalement pour PSA et Renault.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.